L’explorateur des sens premiers

divider-ornamental-banner

A l’origine est le symbole pourrait être le mantra de l’artiste Elmes.  Sa démarche artistique focalise en fait sur une question essentielle : qu’est-ce que l’art ? De quelle énergie puise-t-il sa force ? A quel univers sensible est-il apparenté ? De quelle matrice la créativité nourrit-elle l’imaginaire expressif humain ?  Les réponses à ces interrogations ne peuvent évidemment pas provenir d’une explication unique, les différentes sciences humaines offrent une panoplie de propositions : une des pistes qui a suscité l’intérêt d’Elmes est celle des figures géométriques de base qui empruntent aux formes multidimensionnelles existantes dans l’environnement : cercle, triangle, carré, etc.

Il faut cependant rappeler que l’intérêt d’Elmes pour les symboles s’est développé depuis l’enfance, s’imprégnant des signes ornementaux berbères omniprésents dans la poterie, les tissages notamment à Tazmalt dans les montagnes de Kabylie où il réside. Lui-même diplômé en céramique a pratiqué ces motifs géométriques dans ses propres créations, effleurant déjà les sens premiers d’un langage millénaire.

L’art plastique algérien a été traversé par cet intérêt aux signes décoratifs populaires traditionnels. Les promoteurs du mouvement artistique Aouchem (Tatouage) dès 1967 ont eu à cœur de revisiter « le signe magique né il y a des millénaires sur les parois d’une grotte du Tassili (…) ». Comme de nombreux artistes algériens, Elmes a été influencé par ce mouvement qui s’est inscrit contre l’orientalisme et contre le réalisme socialiste dans lesquels s’enfermait la peinture algérienne durant les premières années postindépendance. Le « signe magique » en question qui lui était familier grâce aux objets quotidiens encore en usage, il le placera à son tour dans la composition d’une fresque élaborée collectivement sous la houlette du grand peintre M’hamed Issiakhem, en participant au projet d’embellissement de la ville d’Alger en 1978. « C’était une expérience très intéressante sur les plans relationnel et professionnel ; Issiakhem acceptait nos propositions et les imposait auprès des autorités », raconte Elmes qui se souvient que cette époque était très favorable à l’art et à la culture. Période qu’il met à contribution pour acquérir et améliorer les différentes techniques artistiques, pour maîtriser la composition des couleurs et apprivoiser la matière du support.

divider-ornamental-banner
divider-ornamental-banner
Abane Ramdane technique crayon dimensions 65cm x 50cm
divider-ornamental-banner
Bahloul Bahloul technique crayon dimensions 40cm x 30cm
divider-ornamental-banner
Portrait de khalti Melkhir technique acrylique dimensions 40cm x 32cm
divider-ornamental-banner
Technique mixte dimensions 43cm x 32cm
divider-ornamental-banner
Porte de Hammamat Tunis technique gouache dimensions 18.5cm x 11.5cm
divider-ornamental-banner
Porte de Sidi Boussaid 03 technique gouache dimensions 19.5cm x 11.5 cm
divider-ornamental-banner
Porte de Sidi Boussaid tunis technique gouache dimensions 18.5cm x 11.5cm
divider-ornamental-banner
Porte de Sidi Boussaid technique gouache dimensions 19.5cm x11.5cm

Expositions

Contact

Nous contacter

Vous pouvez nous contacter par téléphone au 0044 77 00 30 69 78 ou bien via le formulaire ci-dessous