L’alchimie du triangle

divider-ornamental-banner

Elmes approfondit sa recherche en optant pour un travail plastique sur le triangle « qui renvoie à la trilogie de l’homme (corps, âme et esprit) le tout imbriquée dans la profondeur de la verticalité, la transmutation symbolique (…) qui débouche sur la sensibilité éveillée ». On l’aura compris, la dynamique créative de l’artiste emprunte à l’alchimie autant qu’à la spiritualité, ce qui pour les initiés mystiques revient au même, les deux étant étroitement liées dans le processus de transmutation du corps vers l’esprit. Le triangle, c’est aussi la station debout adoptée par l’homme primitif, ce qui lui permettra d’accéder à la civilisation.

« La symbolique de trois, c’est celle du triangle qui assure la continuité dans toute chose. La fonction symbolique du triangle était opérationnelle avant la création de la matière, et en même temps elle est projetée dans l’infini », développe Elmes qui indique qu’à ce titre, une autre face de l’art se dévoile « dans ce que j’appelle, l’armature artistique du triangle ».  Il relève que le triangle est en situation d’osmose avec la continuité. Sa graphologie exprime le surplus de l’énergie, la verticalité représente le principe créateur immuable, rejoignant le propos de Kandinsky quand il affirme que «  si l’art est accompli parfaitement, il servira le divin ».

Triangles ou losanges qui impliquent principes féminin ou masculin selon leurs orientations, ils sont l’expression des puissances telluriques ou cosmiques, végétales ou animales, ils sont les reflets d’une cosmogonie agraire qui explique tout ou presque…  Les carré, cercle et triangle permettent d’accéder à une vérité plus profonde de l’univers, ce langage est l’essence de son fonctionnement, soutient Elmes.

La peinture des Triangles représente donc pour Elmes une période créative féconde caractérisée par deux étapes, celle du Triangle unique, puis celle des deux puis trois et plus de Triangles. La série des peintures à deux Triangles désignée par le titre générique de « Etre et paraître » offre les diverses possibilités de composition picturale et chromatique reflétant une quête de libération et de liberté. Le propos pictural est essentiellement abstrait, il sollicite une attention entière de la part du spectateur et forcément une interprétation libre.

Autre style, moins dépouillé, utilisant la symbolique du triangle, plus proche cependant de l’expression traditionnelle, est contenu dans la série « Motifs berbères ». On y retrouve la fluidité d’une « écriture » sur un fond rappelant les parois des fresques du Tassili. Le triangle dans ses formes diverses est traduit dans ses signifiés contextuels.

L’œuvre d’Elmes à dominante abstraite n’en néglige pas moins la forme figurative ou semi figurative, il signe avec bonheur des personnages attachants à l’exemple de celui qui anime sa « Danse africaine ».

divider-ornamental-banner
Etre et paraître I Technique : peinture mixte sur toile 760 x 760 mm Année : 2004
divider-ornamental-banner
divider-ornamental-banner
Etre et paraître VI Technique: Peinture mixte sur toile 960 x 960 mm - Année 2005
divider-ornamental-banner
Etre et paraître IV Technique: Peinture mixte sur toile 830 x 830 mm - Année 2005
divider-ornamental-banner
divider-ornamental-banner
divider-ornamental-banner
divider-ornamental-banner
Etre et paraître II Technique: Peinture mixte 830 x 830 mm - Année 2005
divider-ornamental-banner
Etre et paraître III Technique: Peinture mixte sur toile 760 x 760 mm - Année 2004
divider-ornamental-banner
Etre et paraître V Technique: Peinture mixte sur toile 830 x 830 mm - Année : 2004

Expositions

Contact

Nous contacter

Vous pouvez nous contacter par téléphone au 0044 77 00 30 69 78 ou bien via le formulaire ci-dessous